Les avantages d’un bail commercial en EHPAD

L’existence de ce bail commercial est une des principales différences entre de la location classique et un investissement en EHPAD. Découvrez comment fonctionne ce bail commercial et comment il apporte sécurité et fiabilité à votre placement immobilier. Une chose est certaine : la signature de ce bail est un atout certain pour votre investissement.


Le bail commercial est signé avec un gestionnaire

Lors d’un investissement en EHPAD, vous signez un bail commercial avec un gestionnaire. De ce fait, ce n’est pas la personne qui vit dans votre chambre qui vous paye un loyer, mais bien le gestionnaire. Le gestionnaire est très important dans votre investissement car il est votre locataire pour une durée de 9 à 12 ans. Plus ce bail commercial est long, plus votre investissement est sécurisé. Durant la période de ce bail commercial votre contrepartie est le gestionnaire, même si la résidence dans laquelle vous avez investi était amenée à faire faillite, vos loyers seraient toujours versés. En effet, les meilleurs gestionnaires ont un parc de résidences conséquent. Le bail commercial est le garant d’une sécurité locative sur le long terme.Vous restez maître de votre bail, s’il arrivait quelque chose déviant de votre bail commercial , vous pourriez rompre votre bail et signer avec le gestionnaire de votre choix.

VOUS SOUHAITEZ AVOIR PLUS DE DÉTAILS ?

CONTACTEZ UN EXPERT

Les frais à la charge du gestionnaire

De plus, l’autre avantage fondamental du bail commercial dans un investissement en EHPAD, réside dans le fait que le gestionnaire prend à sa charge l’ensemble des frais pouvant intervenir durant le bail. En effet, les frais de : rénovation, entretien, remise aux normes, réparations… sont tous à la charge du gestionnaire (article 605-606). Les seules charges que doivent payer l’investisseur dans un investissement en EHPAD sont les coûts liés à la taxe foncière et la taxe de copropriété (quelques centaines d’euros par an) , non éligibles dans tous les cas. Le bail commercial reste très protecteur pour l’investisseur.

Les points à vérifier dans le bail

-Le loyer : Il est calculé en fonction de la taille, de l’espace, de la qualité de la résidence, et des coûts de construction et versé par le gestionnaire. Afin d'être maître de votre investissement, il vous faudra analyser de manière préisice la rentabilité offerte. 

-La revaloratisation des loyers : c'est une information qui doit figurer dans le contrat. 

-Les frais liés à la résidence ou à la chambre : ils sont soit à la charge de l'investisseur soit à la charge du gestionnaire. Pour être tranquille et n'avoir aucun frais supplémentaire en cas de travaux, il faut bien faire figurer cette information sur la bail.

-Le renouvellement du mobilier : dans un investissement en Ehpad, c'est l'investisseur qui paye le mobilier, et son renouvellement est aussi à sa charge et doit être payé tous les 9 ans. Afin de limiter la perte lors du renouvellemen. t, nous vous conseillons de privilégier un coût du mobilier entre 3000€ et 4000€