Défiscaliser et investir dans des résidences médicalisées c’est possible ?

En 2012, le marché de la dépendance est au centre des débats. L’apparition d’un « quatrième âge » nécessite une prise en charge des personnes âgées dépendantes, par les services publics et les établissements spécialisés rapide.

Dans cette optique, l’Etat, l’ARS (Agence Régionale de Santé), avec l’appui des investisseurs privés, décident via une convention tripartie d’encourager le développement des EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendante).

En ce sens, l’Etat favorise un investissement en résidence médicalisée avec des défiscalisations proposés aux investisseurs:

Investir dans une chambre médicalisée et résidences médicalisées ?

 

  • Statut LMNP (Location Meublée Non Professionnelle) avec amortissement du bien sur 20 ou 30 ans. Ce choix fiscal permet la perception des loyers sans fiscalité. Les rendements servis par la chambre médicalisée sont nets de fiscalité.

Exemple : Le rendement locatif d’un investissement en chambre médicalisée d’un montant180k€ est de 9000 € par an. Dans un objectif de rentes défiscalisées à long terme, un investissement en LMNP dans une résidence médicalisée est très pertinent !

 

  • Loi Censi-Bouvard. Cette défiscalisation immobilière, née à la suite de la loi Scellier, permet aux investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôts de 11% sur le prix du bien, étalé sur une période de 9 ans. Exemple : Un investissement en chambre médicalisée de 180k€ permet à l’acquéreur de jouir d’une réduction d’impôts de 2200 € par an (180000 X 11%) / 9. Cette loi est favorable aux forts contribuables.

 

Dans le cas ou vous souhaitez investir dans une résidence médicalisée, et profiter de la défiscalisation en maison de retraite, contactez un spécialiste qui vous confirmera la pertinence d’un tel investissement. www.ehpad.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *