Un EHPAD et un centre de recherche collaborent pour travailler sur la maladie d’Alzheimer

EHPAD centre de rechercheLes travaux ont commencé lundi dernier, lancés par Michèle Delaunay, la Ministre déléguée aux personnes âgées et à l’autonomie. Un centre de recherche hospitalo-universitaire sur la maladie d’Alzheimer et un EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées) vont être construits pour 2014.

En quoi consiste ce projet ?

Ce projet de 8 millions d’euros consistera à implanter le centre de recherche et l’EHPAD à l’hôpital Xavier Arnozan, situé à côté de Bordeaux, au coeur d’un pôle gérontologique qualifié excellent par Michèle Delaunay. Ce projet est innovant, c’est la première fois que l’on assiste à une association entre des chercheurs et un centre accueillant les personnes âgées atteintes de dépendance. En effet, d’après Jean-François Dartigues, Coordinateur du Centre de mémoire de ressources et de recherche au CHU de Bordeaux, très peu d’études et recherches ont été effectuées dans le domaine des personnes âgées en institution.

Les études se feront au sein de l’EHPAD, qui est un établissement médicalisé spécialisé pour les personnes âgées dépendantes. Ici, cet EHPAD sera spécialisé dans la maladie d’Alzheimer, c’est-à-dire que la majorité des patients seront atteints de cette maladie à un stade avancé. Les patients auront accès aux essais thérapeutiques et feront l’objet, s’ils le souhaitent, de recherches spécifiques. Différents spécialistes seront présents afin d’avancer les recherches, tels que des spécialistes en gériatrie, en neurologie, psychiatrie, en sciences humaines, anthropologie, épidémiologie, ou encore économie.

Quels sont les objectifs de cette collaboration ?

Les recherches se feront sur différents axes. Tout d’abord, le but principal sera de prévenir la dépendance, et à terme, permettre aux personnes dépendantes de rester le plus longtemps possible chez elles. En effet, les recherches viseront à reculer au maximum les effets de la dépendance chez les personnes atteintes d’Alzheimer, pour leur permettre de rester chez elles plus longtemps, avec une aide soignante si nécessaire, car personne ne souhaite quitter son logement trop tôt.

Le deuxième axe de recherche sera réalisé par des chercheurs en économie, qui tenteront de comprendre les tendances financières des patients et de leur famille concernant les dépenses liées à la dépendance. Effectivement, avec le recul de l’espérance de vie, le temps passé dans l’EHPAD sera de plus en plus long. Il s’agira alors de trouver des solutions afin de minimiser l’impact financier que ce phénomène aura sur le patient.

Ce projet entre dans le programme de prévention de la dépendance, dirigé actuellement pas Michèle Delaunay. La dépendance des personnes âgées est devenu un phénomène omniprésent dans la société, puisqu’il concerne chacun d’entre nous. Avec le vieillissement de la population qui va s’amplifier au fil des ans, il est enfin temps de trouver des solutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *