L'investissement en maisons de retraite médicalisées est un investissement séduisant. Rentabilité attrayante, absence de gestion, avantages fiscaux... Tous les éléments sont là pour faire un placement intéressant, surtout que le marché s'annonce grandissant. 

L’essentiel à savoir pour investir dans une maison de retraite de type EHPAD :

  • Budget : entre 100 000 et 300 000 € pour acquérir un EHPAD
  • Bail commercial signé avec le gestionnaire de la résidence
  • Entre 4% et 5% de rentabilité nette
  • Les gros travaux et la remise aux normes de la résidence ne sont pas à la charge de l’investisseur
  • Réduction d’impôt de 11% du montant investi si on opte pour le régime Censi Bouvard
  • Rentes non imposées si on choisit le régime fiscal « classique »
  • La taxe foncière est à la charge de l’investisseur
  • Achat de la chambre TTC et récupération de la TVA après la livraison

Pourquoi investir sur le marché de la retraite ?

Le marché de la retraite s'appuie sur une donnée irréversible : le vieillissement de la population française. L'INSEE prévoit qu'en 2060, 10% de la population aura plus de 80 ans contre 4,5% aujourd'hui.  Les générations du baby-boom arrivent à l’âge de la retraite et l’espérance de vie augmente. Investir sur ce marché s’avère plus que judicieux pour un investisseur qui souhaite prendre le moins de risque possible.

VOUS SOUHAITEZ AVOIR PLUS DE DÉTAILS ?

VOIR LES PROGRAMMES

Un marché porteur sur de nombreuses années

Lorsque l'on regarde la tendance du marché à long terme, on se rend très vite compte qu'investir dans une maison de retraite médicalisée est un choix pertinent. On observe une demande importante sur ce marché, voici en quelques chiffres la France face à la dépendance :

  • Vieillissement de la population française : en 2012, 8% de la population française avait plus de 75 ans, en 2040 ce taux devrait atteindre 13,6% soit une hausse de 70%.
  • Espérance de vie : en 2040, l’espérance de vie sera de 91 ans pour les femmes et de 85,9 ans pour les hommes.
  • Le nombre de personnes dépendantes : en 2012, il y avait 800 000 personnes dépendantes contre 1,2 millions en 2040 soit une hausse de 50%.
  • Les établissements d’accueil : il faut construire en France 15000 lits par an et ce pendant 30 ans pour répondre à l’augmentation de la dépendance. Il est bon de savoir qu’à ce jour, il ne s’en construit que 5000 par an.

Le déficit d’accueil de la dépendance devrait s’accroitre fortement dans les années à venir. Face à cette urgence les gouvernements successifs devront s’atteler à soutenir la construction d’EHPAD. C’est un enjeu social pour la France. Le secteur de la dépendance est un marché en devenir pour les investisseurs soucieux de réaliser un investissement éthique et rentable.

Les avantages d’un investissement dans une maison de retraite médicalisée

Un investissement en maison de retraite médicalisée neuve permet de réduire vos impôts, notamment grâce à la loi Censi-Bouvard.

Le calcul est le suivant : la réduction d’impôt est limitée à 11% du prix du bien acquis pour un montant maximum de 300 000€ étalé sur 9 ans : 300 000€ x 11% = 33 000€ sur 9 ans et donc 3 666€ par an.

Le régime LMNP dit « classique » permet de réaliser comptablement l’amortissement du bien afin de ne pas être imposé sur les loyers perçus. Cela permet à l’investisseur de se générer des rentes dites « non imposables ».

L’avantage principal d’un investissement en EHPAD tient dans le fait que ce marché est encadré par l’Etat. En effet, la région et l’Agence Régionale de Santé (ARS) sont parties prenantes de ce projet. La région participe aux travaux et subventionne les obtentions des terrains. L’ARS et la sécurité sociale eux participent à la prise en charge d’une partie du loyer du résident.

Un autre avantage est le fait de signer un bail commercial de 9 à 12 ans avec un gestionnaire. De plus, le gestionnaire prend très souvent à sa charge les articles 605 et 606, à savoir qu’il s’engage à payer l’ensemble des coûts qui pourront intervenir tout au long de la durée du bail ( remise aux normes, rénovation du mobilier, travaux…).