Une nouvelle mission pour l’amélioration de la prise en charge médicamenteuse en EHPAD

mission médicament EHPADLes personnes âgées dépendantes sont une des priorités du gouvernement en place. Michèle Delaunay, la ministre déléguée aux personnes âgées et Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, l’ont récemment souligné en signant un communiqué commun expliquant que «l’objectif du gouvernement est de déployer dès 2013 un plan d’action ambitieux sur le territoire national».

Par qui ?

C’est pourquoi, l’Etat a nommé Philippe Verger, le directeur du Centre Hospitalier Universitaire de Limoges, en tant que responsable d’une mission d’amélioration de la prise en charge médicamenteuse des personnes âgées logeant en Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD).

Pourquoi une telle mission ?

Cette mission a été décrétée à la suite de l’analyse de plusieurs études. Une d’entre elle effectuée dans le Limousin a démontré que dans 60% des cas, l’administration des médicaments et la prise en charge médicamenteuse, ne convenaient pas. En moyenne, selon une étude différente, chaque jour la consommation totale atteindrait huit médicaments, et dans 10 à 20% des cas, cela irait jusqu’à dix.

Le problème d’une administration aussi importante est qu’elle n’est pas sans conséquence. Cela peut entrainer des risques de chute accrus, mais aussi de dénutrition ou encore de troubles du comportement.

Quel en est l’objectif?

L’objectif annoncé sur la lettre de mission sera de lister les différents outils et pratiques les plus viables observées sur le terrain. Mais elle aura aussi la charge de poursuivre des expérimentations effectuées en ce sens par une opération datant de 2009, qui n’a malheureusement pas eu le résultat escompté. Philippe Verger aura donc la lourde responsabilité de réussir là où d’autres ont échoué ; il devrait ainsi différer de la façon de pensée précédente, avec une optique de construction d’un plan d’action axé sur une expertise tirée du terrain.

Les différentes propositions de la mission sont attendues au plus tard pour le premier septembre 2013. Une date butoir avant laquelle devrait s’intercaler certaines étapes.

Le lancement de cette mission est donc une nouvelle preuve de l’attention croissante que l’on attache à la prise en charge des personnes âgées dépendantes. Ce sujet particulièrement important pour l’avenir de la France commencerait-il enfin à recevoir l’attention qu’il mérite ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *